18 juillet 2019
Yohann sur le terrain au Togo / épisode 4

Mercredi, une superbe journée pleine de générosité avec les comités anti-feux qui gèrent les pépinières décentralisées du projet de plantation et les agronomes de l’UTCC, qui ont partagé à Yohann Fare leur quotidien.

Pour commencer la journée, visite d’un champ clonal de caféiers et parc à bois : chaque mois les techniciens du « CPMV » viennent couper des baguettes issues de plusieurs clones (une ligne= 1 clone).

Chaîne de fabrication des jeunes arbres à planter, Togo, juillet 2019

La balle de riz servira de support dans le germoir, où les baguettes vont passer 3 mois. 3 mois plus tard on récolte les boutures enracinées et bien veiller à « ce que la feuille nourricière qui accompagnait la bouture soit encore là ». De vrais techniciens du végétal ! Et les colis partent chez Koffi, Egle et tous les autres qui attendent avec impatience dans pleins de petits villages de la « zone café/cacao du Togo », bref les 6 préfectures de la Région des Plateaux, pour être plantés en agroforesterie. 

Dans cette région, le défi fixé par l’UTCC est de récupérer massivement les terres dégradées. L’UTCC fournit les boutures de café et les semences de cacao tandis que Kinomé et ses partenaires les essences forestières (fraké, framiré, différents khayas, et plusieurs autres espèces).

Depuis 2012, Kinomé accompagne un programme multi-acteurs de reforestation des bassins versants de la Région des Plateaux par le déploiement de la filière moringa (de la plantation jusqu’à la commercialisation, en passant par sa transformation) et l’agroforesterie cacaoyère et/ou caféière. De nombreux partenaires financiers s’engagent à nos côtés depuis de nombreuses années (Léa Nature, Triballat Noyal, Oresys, Yuccaloc, etc.).