28 octobre 2022
Comment intégrer les enjeux climatiques dans sa stratégie d’entreprise ?

La tenue de la COP27 début novembre constitue un temps fort de l’agenda climatique mondial. Toute l’attention des médias et des citoyens portera sur les actions entreprises par les Etats pour œuvrer à l’atteinte des objectifs de l’Accord de Paris. Le secteur privé, concerné au premier chef par l’évolution des règlementations régionales et nationales qui pourront en découler, sera également attentif aux annonces qui seront faites à l’issue de la COP.  

Entreprises : quelle évolution sur la prise en compte des enjeux climatiques ? 

Quel que soit sa taille ou son secteur d’activité, aucune entreprise ne peut désormais laisser le sujet climatique de côté. Le rôle du privé dans l’atteinte de l’objectif de neutralité carbone planétaire n’est désormais plus contesté (du moins en public) par ses acteurs les plus importants, bien que la mise en œuvre de la fameuse séquence “Eviter – Réduire – Compenser” soit extrêmement inégale.  

La nouveauté sur ce sujet est la prise en compte des enjeux climatiques ne se limite plus à tenter de diminuer simplement son volume d’émissions de gaz à effet de serre. La vision d’une entreprise doit de plus en plus intégrer une réflexion stratégique sur le futur de son activité dans le monde de demain, que nous nous dirigions vers une société décarbonée ou vers une planète à +2, +3 ou +4°C. Cette meilleure compréhension de la complexité du sujet climat se traduit notamment par :  

  • Des réflexions sur la nécessaire adaptation des activités ou de l’approvisionnement au regard des changements climatiques sur son territoire ; 
  • La volonté affichée de dépasser la gestion des risques pour que l’entreprise devienne créatrice “d’impacts positifs” sur son environnement ;  
  • Une reconnaissance progressive des liens intrinsèques entre climat, biodiversité et bien-être humain, etc.  

Nos solutions pour repenser l’intégration des enjeux dans la stratégie d’entreprise  

Ces prises de conscience nécessitent de repenser la façon dont les enjeux climatiques sont intégrés à la stratégie globale de l’entreprise. Chez Kinomé, nous accompagnons nos clients privés dans la création de solutions à haut impact positif pour l’humain et l’environnement en agissant sur différents leviers :  

  • En travaillant avec eux à l’identification de la théorie du changement de l’entreprise.

Comment l’équipe dirigeante et ses collaborateurs se projettent-ils au-delà des frontières de l’entreprise ? Quelle est leur vision d’un futur désirable pour la société et pour l’environnement ? Comment l’entreprise agit-elle, ou peut-elle agir, pour contribuer avec ses capacités à la réalisation de ce futur – autrement dit, quelle est sa stratégie de réussite ?  

  

  • En appuyant la prise en compte de l’impact du changement climatique sur la chaîne de valeur de l’entreprise.

Cet accompagnement se concrétise par l’identification des risques et facteurs de vulnérabilité d’une part, et par la mise en œuvre de mesures d’adaptation et de résilience d’autre part. Kinomé travaille ainsi de longue date à l’amélioration de la durabilité des filières forestières et agricoles des pays du Sud (cacao, vanille, bois, huiles et beurres végétaux, etc.), afin de créer des modèles pérennes et créateurs de valeur pour tous les maillons de la chaîne.  

  

  • En favorisant la mobilisation des collaborateurs et la création d’un terrain commun.

Si la conviction des dirigeants est un pré-requis pour transformer une vision d’entreprise, l’adhésion des collaborateurs sera le facteur de succès dans sa mise en œuvre et pourra faire de l’entreprise un leader dans l’évolution de son écosystème. Par le biais d’ateliers de concertation ou de formations aux enjeux climatiques, Kinomé s’assure que tous les acteurs concernés par la mission partagent une même vision commune et prennent conscience de leur pouvoir d’action d’action individuel. Notre programme éducatif environnemental Forest & Life est aussi une opportunité très concrète de renforcer la sensibilisation et l’engagement des salariés qui participeront avec les enfants aux plantations réalisées à proximité de leur lieu de travail, du Tarn aux Hauts-de-France.   

 

  • En impulsant la création de projets climat, contributeurs à la neutralité carbone planétaire.

En dépit des nombreuses faiblesses du marché carbone actuelle, la finance carbone représente pour de nombreux territoires une opportunité majeure d’accéder aux ressources indispensables à la protection des ressources naturelles locales. Impliqué de longue date en Afrique de l’Ouest dans des projets de conservation de mangrove ou dans le développement en agroforesterie de la filière moringa, Kinomé se positionne comme porteur de projet pour catalyser les financements nécessaires à la protection de ces puits de carbone. Ces projets représentent aussi pour les acteurs privés la possibilité de dépasser la logique pure de sécurisation de crédits carbone en s’investissant sur le long terme dans un projet à forts co-bénéfices sociaux et environnementaux.  

“Les enjeux climatiques” représentent donc aujourd’hui bien plus pour l’entreprise qu’une problématique de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre. Pour Kinomé, c’est la clé d’entrée pour repenser la raison d’être de l’entreprise et replacer l’Humain et la Nature au cœur de son modèle, selon les principes du Leadership Ethique© et l’approche que nous portons depuis 2005 auprès de nos partenaires privés. Chaque nouvelle COP nous rappelle donc l’urgence d’accélérer encore les efforts pour accélérer le changement de paradigme de l’ensemble du tissu économique.