18 mai 2021
Evaluation des besoins en renforcement de capacités des institutions et instituts de formation en charge de l’adaptation au changement climatique au Niger

Début mai, Kinomé s’est rendu au Niger afin d’évaluer les besoins prioritaires en renforcement de capacités des institutions et instituts de formation en charge de l’adaptation aux changements climatiques. 

 

Dans ce pays où les effets du réchauffement climatique se font d’ores et déjà sentir (sécheresses récurrentes, précipitations irrégulières, augmentation du risque d’inondations, violentes tempêtes de sable, invasions destructrices de sauterelles), le gouvernement s’est historiquement engagé à soutenir les efforts de lutte contre le changement climatique dans ses stratégies nationales de développement. Si plusieurs plans visent aujourd’hui à réduire la vulnérabilité du pays face au changement climatique, il y a encore une manque d’expertise et des capacités institutionnelles et financières insuffisantes pour les mettre pleinement en œuvre. 

 

Afin de combler ces lacunes et de renforcer les capacités nationales en matière de changement climatique à tous les niveaux de planification et de budgétisation, le Fonds Vert Climat (https://www.greenclimate.fund/) finance un projet « Faire progresser la Planification et la Budgétisation de l’Adaptation à moyen et long terme au Niger ». 

 

Pour la première phase de ce projet, Kinomé s’est donc rendu au Niamey pour animer des ateliers visant à évaluer les capacités et les compétences des institutions nationales et des instituts de formation impliquées dans l’Adaptation au Changement Climatique. Ces deux ateliers ont réuni 60 personnes et ont permis de déterminer à la fois le niveau actuel des capacités et compétences sur l’adaptation au changement climatique mais aussi la situation souhaitée dans le but d’élaborer un plan d’action pour atteindre ce niveau souhaitable. 

 

Lors de ces ateliers, Kinomé a pu collecter de nombreuses données qui doivent désormais être compilées et analysées pour servir de base au développement de programmes de formation adaptés et permettant d’intégrer l’adaptation au changement climatique dans les politiques et les stratégies au plus haut. 

 

 À la fin de l’année 2021, l’équipe se rendra donc une seconde fois au Niger pour mettre en œuvre une partie de ces formations ! 

 

Prise par Damien : Monsieur Boukar Abba, ancien ministre de l’agriculture et de l’élevage et gouverneur de la région, fait équipe avec Kinomé pour la mise en œuvre des ateliers à Niamey

Prise par Damien : Niamey, Fleuve Niger