L'histoire du programme

2007
2010
2010-2013
2013-2016
2017
2018
2019
Lors de la création de Living School, Nicolas Métro – Président de Kinomé et amoureux des arbres - promet à sa fondatrice Caroline Sost d’emmener tous les enfants de son école en forêt chaque année, et de leur faire planter des arbres ! Voyant comme les enfants rentrent transformés de ces sorties, Nicolas Métro décide d’en faire profiter tous les enfants de France, en solidarité avec leurs camarades des pays du Sud.
Trois ans après, Kinomé fonde le mouvement international Forest&Life pour fédérer des initiatives locales de protection de la forêt améliorant la vie des populations. Le rêve commence à prendre forme.
Les projets d’éducation environnementale de Kinomé voient le jour la même année avec un premier programme landais appelé Ecoles et Forêts Solidaires. Ce projet mené avec la Direction académique des Landes a mobilisé chaque année 30 à 40 classes. Ce projet éducatif est décliné dans plusieurs autres départements français, notamment en région parisienne avec l’Agence des Espaces Verts de la Région Ile de France (AEV) dès 2012 et en Charente Maritime en 2013 avec la fondation Léa Nature Jardin Bio’ et la mairie de la Rochelle.
Fort de son succès auprès des établissements scolaires et des entreprises mécènes locales, le programme landais Ecoles et Forêts Solidaires est reconduit pour trois nouvelles années sous le nom de Graines de Géants. L’Atelier Canopé des Landes coordonne ce programme.
Un partenariat national avec l’Office National des Forêts (ONF) est monté pour déployer le programme dans chaque département, sous le nom La Forêt des Enfants, toujours dans le cadre de Forest&Life.
Tous les projets d’éducation portés par Kinomé sont portés sous la bannière Forest & Life. Malgré les changements de noms, le principe fondateur est resté : « 1 arbre pour moi, 2 arbres pour toi, 3 arbres pour la planète ». Et les enfants plébiscitent, Ici comme Là-bas!
En lien avec le réseau national Canopé, il est décidé de déployer le programme Forest&Life au niveau des collèges et des lycées, pour proposer une solution aux établissements inscrits dans la nouvelle trajectoire de développement durable que leur demande l’Education Nationale.