25 novembre 2019
Kinomé a participé au Colloque International « Vulnérabilité des sociétés et des milieux côtiers et estuariens d’Afrique de l’Ouest »

Kinomé, et les membres du collectif 5Δ, ont participé le 20 novembre dernier à la table ronde Politiques publiques et Gouvernance en zones littorales au Colloque International « Vulnérabilité des sociétés et des milieux côtiers et estuariens d’Afrique de l’Ouest », organisé par le Laboratoire Mixte International Patrimoines et Territoires de l’Eau (LMI PATEO) et l’Université Assane Seck de Ziguinchor (UASZ) au Sénégal

Le Collectif a présenté leur approche au travers d’une communication orale « Le Collectif 5D : un regroupement d’acteurs pour protéger et valoriser les mangroves en Afrique de l’Ouest »

A l’intersection entre terre et mer, la mangrove est un écosystème unique offrant une richesse naturelle fondamentale et un rôle majeur pour l’économie locale compte tenu des ressources qu’elles procurent aux populations : produits ligneux et non ligneux, halieutiques, ressources utiles en pharmacopée… Or cette richesse tend à décliner sous l’action combinée de facteurs naturels, du changement climatique et de l’action humaine. Les besoins fondamentaux des populations (alimentation, revenu, médicaments, culture…) sont impactés par le recul de la mangrove.

Dans les deltas d’Afrique de l’Ouest, de nombreuses initiatives existent pour accompagner les populations dans la valorisation durable des espaces de mangroves tels que le reboisement communautaire, l’ostréiculture écologique ou la production de bio charbon. Cependant, le manque de synergie, la persistance des approches sectorielles et monofonctionnelles des territoires de mangroves, en opposition avec les tendances à la diversification des usages et des économies domestiques liées à ces territoires, expliquent l’impact positif limité de la plupart des actions de développement et de préservation des écosystèmes.

Face au besoin d’inscrire les initiatives de protection et valorisation de la mangrove dans une dynamique de plus grande ampleur, de mutualiser les connaissances et d’harmoniser les bonnes pratiques, Kinomé a co-créé en 2014 le collectif 5Δ, regroupant 14 organisations intervenant pour la valorisation durable des écosystèmes de mangrove au niveau de 5 deltas ouest africains (Fleuve Sénégal, Gambie, Saloum, Casamance et rio Cacheu). L’objectif du collectif est de mettre en place une action sous régionale considérant les territoires de mangroves et les écosystèmes associés et plaçant les populations locales au centre afin de concilier préservation de la biodiversité et développement local.

Les différents membres du collectif entrecroisent leurs spécificités et leurs savoirs, partagent et diffusent leurs outils. La capacité du collectif 5 Deltas à mobiliser de l’expertise, et à engager des partenariats dans une logique de complémentarité territoriale et thématique est importante afin de démultiplier et d’harmoniser les actions de gestion des ressources naturelles sur l’ensemble des territoires de mangrove.

Aujourd’hui, l’initiative portée par le collectif 5Δ se démultiplie : en 2018, un second collectif d’acteurs s’est créé dans le Golfe du Bénin et des échanges de bonnes pratiques ont lieu avec le réseau Mihari à Madagascar. Un réseau à plus grande échelle se développe entre des acteurs de contextes et territoires différents, et permet d’harmoniser les approches de conservation des ressources de mangroves.

Dans le contexte du changement climatique auxquels les mangroves sont particulièrement exposées, une approche globale de la valorisation et de la protection de ces écosystèmes est essentielle pour assurer la pérennité de ces ressources et par extension des communautés qui en dépendent.