13 décembre 2019
Kinomé et le climat – épisode 3

Le changement climatique nécessite des réponses locales, mais passe inévitablement par la mise en place de stratégies et planifications à l’échelle nationale. La COP 25 débutée le lundi 2 décembre à Madrid, cherche à relever l’ambition des engagements pris par les États signataires de l’Accord de Paris.

Suivant cette dynamique, Kinomé, via la Facilité Adapt’Action de l’AFD, accompagne le Gouvernement de Côte d’Ivoire dans son processus de révision de ses priorités pour faire face aux impacts du changement climatique, en réponse à l’engagement du pays aux Accords de Paris. Le travail a abouti à une proposition des secteurs à prioriser et des actions concrètes à mettre en œuvre pour l’adaptation de la Côte d’Ivoire au changement climatique. 

Kinomé conseille également les gouvernements du Ghana et de Côte d’Ivoire avec le projet Cobobod de la Banque Mondiale. Il s’agit de participer à l’élaboration d’un fonds d’appui à la réhabilitation des vieux vergers et à la lutte contre le virus du swollen shoot. Ce renouvellement des vergers est l’occasion d’introduire des modèles innovants, plus résilients face aux température extrêmes.